CHRONIQUES

depeche     Publié le 16/04/2018

 Couleur Trio a enchanté le public du Jeu du Mail

couleur trio pamiers jlg

«Couleur Trio» une belle leçon de jazz authentique et respectable. Photo : J.L.G.

Parfaite symbiose lors du concert jazz de vendredi dernier au Jeu du Mail entre les organisateurs le comité de Pamiers de la Légion d’Honneur, le comité de la ligue contre le cancer, les musiciens de «Couleur Trio» et le public. À l’initiative du comité de la Légion d’honneur le concert au profit de la Ligue pour sa démarche de soutien psychologique et matériel des malades et de leurs proches accueillait «Couleur Trio». Dans une combinaison parfaite, les musiciens toulousains ont offert au public une remarquable performance autour de leur dernier album. Un répertoire dont nos trois musiciens ont signé les compositions et les arrangements mettant en valeur leur sens particulier des couleurs, de l’harmonie, le sens du jeu collectif et des espaces d’improvisation.

Dans une entente parfaite, une écoute de tous les instants, le trio diffère des autres formations dans la mesure où le leader n’est pas toujours le pianiste mais parfois le bassiste ou le batteur.

Éric Slinn, piano, avec la complicité experte de Frédéric Teysseyre, basse électroacoustique et d’Hervé Chiquet, possédant la science de la batterie ont délivré avec générosité et décontraction une belle leçon de jazz authentique et respectable.

Un concert mélodieux, coloré et chaleureux aux nuances et rythmes très variés.

En guise de premier rappel, la version jazz de la sicilienne de Gabriel Fauré en hommage au compositeur appaméen n’en finissait pas d’étonner et d’émerveiller l’auditoire.

J.-L.G.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

La gazette bleue d’Action jazz Automne 2015

Par Philippe Desmond

Couleur Trio

Niu Wan [3]

Autoproduit CT003

Eric Slinn (piano) Frédéric Teysseyre (basse électro-acoustique) Hervé Chiquet (batterie).

Créé en 2007 ce trio toulousain en est à son troisième album.

 Structure classique d’un trio pour douze compositions originales des trois musiciens.

 Citons-en quelques-unes :

 L’album commence par une note d’humour avec “Vivement Les Vacances”

et une très belle mélodie bien assise sur une rythmique délicate, le tempo et le volume

augmentant à mesure que les vacances approchent pour retomber une fois qu’elles sont là.

 Sur la longue plage “Niu Wan” le piano brode élégamment sur un riff de basse accrocheur, personnellement mon titre préféré.

 “Maëli” est une très jolie ballade aux effets cristallins.

 De temps en temps des accents du Sud nous rappellent les origines du groupe comme dans

“Sega More Ice” au nom hermétique ou le chaloupé “El Sapo”.

 Sur “Oda Toa” Eric Slinn confirme ses qualités d’excellent pianiste, qualités qu’il met au service de l’école de musique de Colomiers où il enseigne.  Sur un tempo particulièrement alerte il laisse aller ses doigts sur le clavier bien porté par une rythmique solide.

Un très beau solo de batterie ponctue ce titre dynamique à souhait.

 Au final un album mélodieux, coloré et chaleureux aux nuances très variées et très accessible.

Zik'Occitanie